Photo : DR

Un violoncelle, un saxophone, une batterie et des machines. Cellp est donc un quartet qui mélange la musique électronique, le jazz et le rock.
Ils nous proposent de marcher avec eux sur la ligne qui, en même temps, sépare et rassemble toutes ces musiques.
En janvier 2015, Cellp sortent leur premier album studio, Synapse.

« Synapse est un album attachant, à la fois sur le fond et sur la forme. Les musiciens de Cellp savent en effet élaborer des constructions complexes, où ruptures nombreuses et syncopes viennent créer la surprise à tout moment ; chacune des compositions, sous des couleurs différentes, est marquée par un sens aigu de la montée en tension »

« S’y expriment quatre musiciens encore peu médiatisés mais qui ont en commun la qualité de jouer la carte du collectif, en apportant à la musique ce dont elle a besoin et non en profitant d’elle pour faire étal d’un savoir jouer que l’on distingue de toutes façons sans peine. D’où une juste mesure trouvée entre le geste, l’élan individuel et le travail du son d’ensemble… »

« Quatre compères venus d’horizons différents, nourris d’influences différentes (hard rock, electro, jazz bien sûr ), ils nous servent une œuvre furieusement originale… Chaque composition est différente, allant de la douceur (Deux chaussons rouges) à l’influence hard rock (Cucarachas). Ma préférence personnelle va à Deadline sorte de fugue à la manière d’un Bach post-moderne et à Para mi padre dont la plainte interprétée par le saxophone m’est allée droit au cœur… Avis aux programmateurs ! Jeunes talents à produire en 2015 pour un succès mérité ! »

Musiciens :
Lucas Gaudin (saxophones), Matias Riquelme (violoncelle électrique, compositions), Laurent Lacoult (batterie), Tazio Caputo (claviers, électronique)

mercredi 16 novembre à 22h00 à La Fourmi

sitefacebook